Maëlle Duchemin est harpiste et chanteuse. Elle étudie la harpe et la technique vocale pendant 10 ans au Conservatoire National de Région de Caen, et découvre l'univers des musiques de tradition orale vers l'âge de 15 ans en participant aux Rencontres Internationales de harpe celtique de Dinan. A cette occasion, elle rencontre Elisa Vellia qui l'initie à la musique grecque, et effectue plusieurs stages avec elle en Bretagne. Cet enseignement lui permet de réunir ses compétences de chanteuse et de harpiste.

Installée en Ardèche, elle a pratiqué la musique irlandaise avec le groupe Elven où elle rencontre Maëlle Coulange. Elles fondent ensemble le projet ISHTAR en 2015.
Maëlle enseigne également la harpe à leviers et co-organise avec Elisa Vellia « Les Journées d’Ulysse », le premier festival de harpes, chant et musiques d'ailleurs en Ardèche.

Par ailleurs, depuis fin 2017 elle accompagne l'autrice-compositrice Béryl B et ses chansons poétiques en français, aux côtés de Jordy Martin à la contrebasse dans leur projet de chansons « franco-folks » en trio BICHE.
© Victor Allard
© Victor Allard
________________________________________

© Victor Allard
© Victor Allard
Maëlle Coulange est une multi-instrumentiste autodidacte. Elle découvre les instruments à cordes pincées à l'âge de 17 ans, et étudie les musiques traditionnelles de France et d'Irlande auprès de Jean Banwarth à Grenoble. Elle rencontre Henri Agnel en Provence, avec qui elle étudie les musiques modales anciennes et orientales, les rythmes et l'improvisation.

Maëlle a joué dans divers ensembles de musiques traditionnelles, médiévales, ou dans des créations comme le conte oriental SIRAAB à Paris. De 2014 à 2017, elle joue aux côtés de Maëlle Duchemin dans le groupe de musique irlandaise Elven, avant de se consacrer pleinement à ISHTAR.

En 2017, elle bénéficie d'une bourse de compagnonnage attribuée par l'ADAMI et la FAMDT, qui lui permet de s'initier à la musique persane auprès de la musicienne Shadi Fathi, à Marseille. Elle a également participé à plusieurs masterclasses en Espagne avec le multi-instrumentiste Efren Lopez.

Le reste de son travail est consacré à diverses collaborations musicales, à ses concerts en solo et à son activité de calligraphe avec le Scriptorium d'Ishtar.



ADAMI



FAMDT